fbpx

Comment démarrer un commerce en ligne? 5 conseils pour les jeunes entrepreneurs

Nous savons tous que gérer sa propre entreprise en ligne n’est pas une tâche facile. Ce chemin long et souvent cahoteux décourage de nombreux entrepreneurs de se développer, de poursuivre et de réaliser leurs rêves d’entreprise. Au début, il semblait que l’eCommerce remplacerait immédiatement les entreprises traditionnelles. Après tout, n’importe qui peut vendre sur Internet : tout ce dont vous avez besoin est une bonne idée, et l’entreprise commencera sûrement à générer des bénéfices en peu de temps, n’est-ce pas ? Malheureusement, préparez-vous à être ramené sur terre très rapidement.

Il s’avère que faire des affaires en ligne est au moins aussi complexe que le commerce traditionnel. Il est vrai que des plateformes gratuites, des bases de connaissances, des cours, des logiciels et bien d’autres outils nécessaires sont à portée de main et continuent de s’améliorer, mais cette facilité d’accès signifie que les pionniers et les visionnaires gardent quelques longueurs d’avance. Alors, comment faire face à la concurrence, aux conditions environnementales changeantes et au développement dynamique du monde technologique ? Chez Scaleity, nous avons décidé de partager les conseils de notre équipe afin de guider les jeunes et talentueux entrepreneurs pour leurs premiers pas dans le monde du commerce en ligne.

#1 Idée 

Que vous travailliez sur votre produit ou service depuis des années et qu’il soit maintenant temps de le partager avec le monde, ou que votre idée soit née ces derniers jours, la règle la plus importante est : se démarquer. La créativité est un trait essentiel chez l’entrepreneur. Menez des recherches détaillées, recherchez soigneusement qui sont vos concurrents et quels sont vos avantages sur le marché. Grâce à cela, vous saurez dès le début quelles caractéristiques de votre entreprise doivent être mises en évidence, quels aspects doivent être affinés, avec qui vous pouvez courir et qui vous ne devez pas traiter comme un adversaire en affaires.

#2 Plan d’affaires

Beaucoup démarrent leur activité en ligne sans être bien préparés. Ils croient tellement en leur solution qu’ils oublient l’étape préparatoire à laquelle ils doivent définir leurs capacités (technologiques, financières, de production) et leurs objectifs (développement, financier, investissement). Ce qui signifie qu’ils démarrent une activité en ligne sans plan spécifique. Peu de temps après, des problèmes surviennent avec l’évaluation, l’optimisation et la définition des orientations d’action.

#3 Votre public

Souvent dans le commerce, il y a une hypothèse contradictoire que d’une part notre produit ou service est unique sur le marché, et que d’autre part tout le monde est le client-cible. L’identification correcte de vos clients potentiels dans la première étape de la gestion d’une entreprise est la clé du succès. Bien sûr, la cible peut devenir plus étroite ou plus large, mais cela doit être soutenu par le développement naturel de l’entreprise ou l’augmentation de la popularité de votre entreprise auprès d’un nouveau segment de personnes.

#4 Canaux de communication

Connaissant vos avantages sur le marché, sachant qui est potentiellement intéressé par un produit ou un service, et ayant un plan d’action spécifique et des objectifs fixés, vous devez déterminer où il est préférable d’atteindre les personnes intéressées. Une sélection incorrecte des canaux de communication fera que votre budget ne sera pas dépensé de manière optimale, vos investissements ne seront pas rentables. Même le message le plus créatif, le plus raffiné et le plus intéressant écrit ne fonctionnera pas s’il est publié sur un support qui atteint votre public. Demandez à vos amis, créez un sondage en ligne, rejoignez des groupes thématiques sur les réseaux sociaux pour vérifier si et où se trouvent vos clients potentiels.

#5 Financement et trésorerie

Si tous les points précédents font partie d’une bonne planification et analyse, le problème de trésorerie et de budgets est souvent insurmontable pour les boutiques en ligne. L’argent pour l’implémentation informatique, les traductions, les séances photo, les campagnes publicitaires, les activités OOTB sont nécessaires pour développer votre commerce électronique, et leur manque peut sérieusement compliquer la réalisation de vos objectifs. À une époque où le magasin ne rapporte pas autant de bénéfices que d’accumuler du capital pour les investissements, l’entrepreneur est confronté à un choix difficile quant à la manière de faire croître l’argent de manière continue.

Solutions possibles

Un prêt bancaire pour une boutique en ligne est associé à des formalités compliquées, à un long délai d’attente pour les fonds, et les échéances du prêt doivent être remboursées même lorsque la boutique ne rapporte pas d’argent. Les prêts d’amis ou de famille sont bien entendu une solution, alors que nos proches ne sont pas une institution sur laquelle devrait reposer notre activité, et qu’il vaut mieux ne pas mélanger les affaires privées avec les affaires 😊

Le Revenue Based Financing, la solution idéale pour le commerce électronique ?

En plus d’utiliser les offres des banques ou de rechercher des capitaux auprès de sources privées, les entreprises opérant en ligne peuvent choisir le financement basé sur les revenus (RBF). C’est une solution simple et flexible dans laquelle les fonds obtenus sont remboursés via un partage des revenus. C’est une alternative aux autres sources de financement qui permet aux entreprises opérant en ligne de se développer librement, sans interruption et à des conditions équitables.

Voir un exemple de calcul ici.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre service ? Envoyerz-nous un email a [email protected]